Un nouvel indice de mesure de la fécondité

par J. Bourgeois-Pichat  Du même auteur

Résumé

Une critique des différents indices que la démographie nous propose, montre qu’actuellement les taux de fécondité par âge de la mère et durée de mariage sont les plus appropriés à l’étude du fait « naissance ». Mais ces taux se présentent sous la forme de tables d’environ 200 coefficients et notre esprit est parfaitement incapable d’embrasser dans le même instant une telle multiplicité de chiffres. Nous nous sommes proposé d’examiner si les 200 coefficients ainsi calculés étaient bien indispensables ou si, au contraire, la connaissance de certains d’entre eux ne permettrait pas de déterminer tous les autres. Notre analyse nous a permis de constater qu’en réalité trois coefficients suffisent pour représenter chaque table dans son ensemble. Sur ces trois coefficients, deux sont peu variables. C’est le troisième que nous proposons comme indice de mesure de la fécondité. Quelques applications pratiques sont données en conclusion. Ajoutons enfin que cet article donne le principe et les résultats d’une étude plus complète qui paraîtra prochainement sous la forme d’un cahier spécial.