Progrès technique et répartition professionnelle de la population

par Alfred Sauvy  Du même auteur

Résumé

Le déclin des automatismes libéraux peut entraîner un écart entre la structure professionnelle effective et celle qui correspondrait aux désirs de consommation. Dans une économie progressive, où s’accroît la productivité, la répartition professionnelle se modifie au détriment des activités « primaires » et au profit des activités « tertiaires ». Un équilibre approximatif résulte de ce double mouvement technique et professionnel. Pour la France, le premier est arrêté depuis 20 ans, alors que le second s’est poursuivi à un rythme soutenu. De cette divergence résultent des distorsions fondamentales dont souffre l’économie et qui doivent être étudiées dans le numéro suivant.