Progrès technique et répartition professionnelle de la population (2e partie)

par Alfred Sauvy  Du même auteur

Résumé

Dans ce second article est analysé le mécanisme de la migration professionnelle, sous l’influence du progrès technique et de la différence de fécondité selon les classes. L’équilibre automatique concurrentiel n’étant plus assuré, des distorsions se produisent entre la répartition professionnelle et celle qu’exigerait le niveau de la technique. L’existence d’un excédent de tertiaires insuffisamment qualifiés est constatée dans plusieurs pays et notamment en France. Cet excédent qui risque de s’aggraver, en raison de préjugés contre le travail manuel, freine le progrès technique et ne sécrète donc pas son propre remède. Après l’examen des divers correctifs naturels ou artificiels, est soulignée la nécessité de prise de conscience d’un problème important qui passe presque inaperçu, malgré ses lourdes conséquences, attribuées à des facteurs superficiels.