Quelques précisions sur le problème sucre-alcool

par Léon Tabah  Du même auteur

Résumé

L’orientation d’une fraction importante de la production betteravière vers les distilleries pose le problème des débouchés de l’alcool. Dans le précédent article, nous avons montré combien la méthode suivie est préjudiciable à la population, en raison de l’extension de l’alcoolisme qu’elle implique. Dans cet article, c’est le côté purement économique qui est spécialement étudié et notamment l’emploi de l’alcool comme carburant. Contrairement à une opinion assez répandue, cette opération autarcique est préjudiciable à la balance des comptes. La recherche de l’optimum économique et le souci de préseiver la population d’un redoutable fléau conduisent donc tous deux à souligner la nécessité d’une profonde réforme du dispositif actuel.