Structure et dynamique des populations sauvages de vertébrés

par François Bourliere  Du même auteur

Résumé

Que sait-on, à l’heure actuelle, sur la structure et la dynamique des populations sauvages de vertébrés ? D’assez nombreux travaux ont été entrepris, tant sur les vertébrés inférieurs que sur les mammifères et les oiseaux, mais ils sont l’œuvre de zoologistes purs et sont, de ce fait, généralement ignorés par les démographes ou les théoriciens de la dynamique des populations. La confrontation de leurs différents résultats permet cependant de tirer quelques conclusions provisoires qui demandent, toutefois, à être confirmées par de nouvelles recherches. Parmi les faits les plus généraux qui se dégagent de cette étude, soulignons d’une part l’existence de variations cycliques parmi les populations sauvages d’une même espèce et, d’autre part, la notion de plus en plus sensible de la capacité-limite de l’habitat vis-à-vis d’une espèce donnée.