Bilan d’une immigration

par Louis Chevalier  Du même auteur

Résumé

En dépit de nécessités démographiques et économiques incontestables, ainsi que d’une situation favorable du marché européen de la main-d’œuvre, la politique française d’immigration se solde entre 1945 et 1950 par un complet échec qui résulte en partie d’une étroite soumission aux impératifs changeants et incertains de la conjoncture.