L’enquête d’Indianapolis sur la fécondité

par Clyde V. Kiser  Du même auteur

Résumé

Plusieurs analyses ont déjà donné à nos lecteurs un aperçu des remarquables travaux consacrés par le Milbank memorial fund à l’étude de la fécondité chez des ménages de la ville américaine ďIndianapolis. Dans l’article ci-dessous, M. Clyde V. Kiser, qui a pris une part considérable à ces travaux, fait le point des principaux résultats obtenus à ce jour. L’enquête avait pour but de déterminer les facteurs psychologiques et sociaux de la fécondité des populations malthusiennes, et de préciser leurs rôles respectifs. Elle a montré que, dans le milieu urbain largement contracepteur étudié, le faible niveau de la fécondité provient essentiellement de la restriction des naissances et non d’une diminution de la capacité physiologique de procréation. Si les différences de fécondité entre couples proviennent surtout du degré d’efficacité atteint dans la contraception, il semble que, pour ceux qui réussissent à n’avoir que le nombre d’enfants désiié, la fécondité croisse avec le revenu. L’enquête apporte aussi d’intéressants aperçus sur les relations qui existent entre la dimension de la famille et l’entente conjugale.