Les recherches américaines sur la mobilité sociale

par Natalie Rogoff  Du même auteur

Résumé

Dans les lignes qui suivent, Mlle Natalie Rogoff, Ph. D., ancienne élève de l’Université de Chicago, en stage à l’I.N.E.D., a retracé pour les lecteurs de Population, l’évolution des recherches sur la mobilité sociale aux Etats-Unis. Cet article met en valeur l’importante contribution américaine à la compréhension de la mobilité sociale, depuis les vingt-cinq dernières années. Les sociologues ont étudié le phénomène dans Vensemble de la société, dans des groupes régionaux, et dans des milieux professionnels. Leurs travaux mettent en évidence une forte mobilité sociale d’une génération à l’autre aux Etats-Unis, ainsi que les variations tant quantitatives que qualitatives de ces mouvements suivant les divers groupes sociaux et enfin, les processus de sélection sociale qui conditionnent la mobilité. Dans ces toutes dernières années, on s’est efforcé d’approfondir ces acquisitions, en les intégrant dans l’ensemble des études sur la structure sociale, envisagée comme un tout. On est également plus conscient des relations qui existent entre la mobilité sociale et des disciplines telles que la démographie et la psychologie sociale (*).