Prédominance du mari ou de la femme dans le ménage. Une enquête sur la vie familiale

par Pierre Fougeyrollas  Du même auteur

Résumé

M. Pierre Fougeyrollas, alors stagiaire de recherches au C.N.R.S., a conduit en 1949-1950 une longue et minutieuse enquête par questionnaires sur la vie familiale. Il a réussi à interroger 300 ménages résidant presque tous à Malakoff (Seine). La méthode employée pour gagner la confiance des enquêtes en leur montrant le but de l’enquête mérite d’être soulignée. Cet article présente les résultats de l’enquête. Elle porte sur un nombre relativement élevé de menaces, compte tenu des difficultés inhérentes à une telle étude. Cependant ce nombre reste trop faible pour que l’enquête prétende être représentative des divers groupes observés. Ce ne sont donc pas les données absolues mais plutôt les comparaisons entre les groupes qui sont statistiquement valables. Portant sur la vie familiale envisagée surtout du point de vue de la prédominance au sein du ménage, l’étude a permis de mettre en évidence un certain nombre de structures susceptibles de définir chacune un milieu familial. Ces structures correspondent en outre à d’autres structures plus générales de caractère social. Des précisions ont été apportées enfin sur les conditions de vie familiale respectives de la femme sans profession et de la femme ayant une profession, que celle-ci exerce ou non présentement son métier. Une monographie de ce type pourrait être utilement reprise et prolongée par des études sociologiques où d’autres aspects de la vie familiale seraient mis en évidence, et notamment les questions concernant les enfants.