La population de l’Europe occidentale et le plan Schuman

par Alfred Sauvy  Du même auteur

Résumé

La population de l’Europe occidentale souffre de diverses difficultés qui menacent son développement et le plein emploi des travailleurs. Dénonçant les défauts d’une comptabilité d’hommes étroitement quantitative, l’auteur souligne les risques de la solution « émigration », montrant qu’elle ne peut dispenser de mesures internes propres à développer l’emploi, c’est-à-dire de progrès « processifs ». La notion de population optimum, d’une grande commodité dans les raisonnements, est ici utilisée à propos du plan Schuman. Des trois directions dans lesquelles peut s’engager l’Europe occidentale, l’une étant franchement défavorable, le choix ne peut porter qu’entre les deux autres.