Une évaluation du nombre des alcooliques en France depuis 1945

par Sully Ledermann  Du même auteur

Résumé

L’alcoolisation de la population en France est une des plus élevée du monde; après l’expérience forcée de désintoxication générale due à la pénurie de guerre, cette alcoolisation a repris peu à peu sous la poussée des intérêts privés. Les seules causes directes, alcoolisme chronique ou aigu et cirrhose du foie, mettent 30.000 morts à leur actif, de 1945 à 1950. On est loin du compte exact d’ailleurs et la « Semaine des Hôpitaux » (30 mai 1952) apporte sur ce sujet des éléments nouveaux. Le Pr Jellinek, expert-conseil pour l’alcoolisme de l’Office mondial de la Santé, est parvenu à établir une formule permettant de connaître, sous certaines conditions, le nombre approximatif de personnes atteintes de troubles d’origine alcoolique dans un pays. On trouvera ici une présentation de cette formule et quelques-unes des objections qu’elle soulève.