La Révolution française et la population

par Anita Fage  Du même auteur

Résumé

Le XVIIIe siècle a placé au premier rang de ses préoccupations les problèmes de population. Il crut après Montesquieu que la population mondiale déclinait et en tira argument pour attaquer les institutions qui faisaient obstacle à l’accroissement démographique. Les hommes de la Révolution n’ont apporté sur ces questions aucun point de vue nouveau. Ils se sont bornés à reprendre dans ce domaine comme dans tant d’autres les thèmes que leur fournissait la maturité des idées du siècle. Ils ont tenté cependant de les mettre en pratique dans une législation populationniste qui, pour l’essentiel, n’a pas survécu à la réaction thermidorienne.