Le problème de l’alcoolisme dans les territoires d’outre-mer

par Henri Géralin  Du même auteur

Résumé

A plusieurs reprises (et notamment dans le précédent numéro, sous la signature du professeur R. Dumont) Population a souligné les dégâts de plus en plus étendus causés par l’alcool tant en termes de richesses (destruction de produits aux frais de l’Etat, pertes de production) que de population (alcoolisation et alcoolisme). Chaque jour amène malheureusement à découvrir de nouveaux postes de cet important et multiforme passif. Le dommage ne se limite du reste pas à la population et à l’économie métropolitaines. Dans l’article qui suit, M. GÉRALIN montre comment la recherche continuelle de nouveaux débouchés lucratifs pour boissons et spiritueux s’exerce au détriment de populations des territoires d’outremer, mal armées pour résister à une sollicitation aussi pressante.