Fréquence et nature des anomalies dans les familles consanguines

par Léon Tabah  Du même auteur

      Jean Sutter  Du même auteur

Résumé

Les lecteurs de Population savent quelle voie fertile le Dr Sutter et M. Léon Tabah ont ouverte à la génétique de population et à la démographie au sens large, par leurs études sur les isolats, la population minimale et la consanguinité. Poursuivant leurs recherches à base expérimentale, sur les effets de l’endogamie et de la consanguinité, les auteurs donnent ici de nouveaux et importants résultats, à partir de l’enquête qu’ils ont entreprise en 1951 dans le Morbihan et le Loir-et-Cher. Les faits les plus caractéristiques liés à ces résultats sont, sur le plan génétique, l’accroissement insoupçonné des réces- sivités multiples dans la descendance des couples consanguins et, sur le plan démographique, l’incidence primordiale de la dimension de la famille sur l’apparition des anomalies en général. A. S.