Effectif des collèges et scolarité aux XVIIè et XVIIIè siècles dans le Nord-Est de la France

par François De Dainville  Du même auteur

Résumé

Le niveau de l’instruction d’un pays est en même temps un des principaux tests et une condition essentielle de l’évolution complexe que l’on appelle développement. Si, sur divers points, la situation de la France au dix-huitième siècle rappelle celle des pays actuellement « sous-développés », il n’est pas certain qu’il en fût de même pour l’instruction générale. A vrai dire, l’histoire de la sociologie scolaire de la France reste à écrire. L’étude du R.P. de Dainville, faite sur documents, apporte sur ce domaine, si mal connu, des données de première importance. Quoique localisée au nord-est, elle fait notamment ressortir que nous sous-estimons souvent le souci d’instruction qui se manifestait dans cette société. Les résultats doivent être interprétés, compte tenu des difficultés permanentes ou accidentelles qui s’opposaient à l’enseignement d’une fraction importante de la population.