Evolution de la fécondité en Italie

Résumé

La population italienne a longtemps été une des plus prolifiques des pays occidentaux développés. Depuis la guerre, s’est produit un profond changement qui se traduit, dans l’immédiat, par une baisse notable de la natalité et qui va entraîner un fort ralentissement, sinon un arrêt de la croissance et un vieillissement démographique rapide. M. Louis Henry, qui a mis au point la méthode la plus propre à mesurer la fécondité de populations du type occidental, applique ici, avec M. Roland Pressat, cette méthode à l’ensemble de l’Italie. Le recul important de la fécondité est ainsi mesuré avec la plus grande précision possible et la portée de ce recul se dégage nettement. Les données disponibles n’ont malheureusement pas permis de pousser l’application séparément pour le Nord stérile et le Sud prolifique, mais des indications approximatives sont néanmoins données sur ce contraste entre régions, dont les répercussions économiques et politiques sont étendues.