Deux techniciens précurseurs de Malthus : Boesnier de l’Orme et Auxiron

par Alfred Sauvy  Du même auteur

Résumé

Pour maint pays et mainte époque se constate un contraste entre les doctrines en, vogue et la pratique courante. En particulier, dans la France du dix-huitième siècle, les doctrinaires se manifestaient, et parfois avec vigueur, en faveur d’une forte population, au moment même où les familles commençaient à réduire le nombre de leurs enfants. A l’inverse, en Angleterre, les conseils de Malthus, puis de Place, n’ont pas été suivis, si bien que la réduction de natalité n’a commencé qu’un siècle après celle de la France, en dépit des doctrines. Peu nombreux sont ceux qui, avant 1800, se sont élevés, en France, pour dénoncer, avec quelque précision, la menace de surpopulation. Parmi eux, nous allons en présenter deux qui mériteraient d’être plus connus : Boesnier de l’Orme et Auxiron. L’article en question analyse leurs doctrines, en les plaçant dans leur époque.