Méthode mécanographique pour établir la généalogie d’une population. Application à l’étude des esquimaux polaires (Recensement J. Malaurie)

par Léon Tabah  Du même auteur

      Jean Sutter  Du même auteur

Résumé

Depuis quelques temps le besoin se fait sentir, dans la plupart des sciences dont l’homme est l’objet, de connaître de larges structures familiales, s’étendant sur de longues périodes. Le généticien de population, le démographe, l’historien, l’ethnologue, le sociologue même sont appelés, de plus en plus fréquemment, à utiliser des généalogies, parfois fort complexes, pour résoudre les problèmes qui se posent dans leur discipline. Cette méthode mécanographique doit permettre de simplifier les dépouillements nécessaires qui, sans moyens mécaniques, sont toujours extrêmement laborieux.