Quelques vues sur le travail féminin non agricole en divers pays

par Jean Daric  Du même auteur

Résumé

Le travail des femmes a fait l’objet de nombreuses controverses et études. L’importance économique et sociologique du sujet est considérable. Du point de vue économique, la population féminine et spécialement la population mariée constitue une sorte de volant qui atténue les à-coups de la conjoncture. Du point de vue sociologique, c’est tout le problème du statut de la femme qui se trouve posé. Une enquête de l’I.N.E.D. a montré que la durée hebdomadaire du travail (économique ou ménager) d’une femme mariée était souvent extrêmement élevée. Une des bases du problème est fournie par les recensements de la population active. Ils permettent de mesurer l’intensité du travail féminin et son évolution. Le regretté Jean Doric avait déjà fait diverses recherches dans ce sens, publiées en leur temps (1). Avant de mourir, il a pu achever une nouvelle étude internationale comparative. C’est elle que nous présentons aux lecteurs de Population.