Enseignement et population

Évolution de la distance séparant le domicile des futurs époux (Loir-et-Cher 1870-1954 ; Finistère 1911-1953)

par Jean Sutter  Du même auteur

Résumé

Poursuivant la mise au point des données nécessaires pour élucider les problèmes génétiques soulevés par la fusion des isolais, ou populations partielles, le Dr. J. Sutter étudie aujourd’hui, sur plusieurs périodes, l’évolution de la distance séparant le domicile des époux, lors du mariage, dans deux départements français. L’exogamie s’établit suivant un mécanisme complexe, et la connaissance des migrations matrimoniales est un élément essentiel, que la génétique démographique devra utiliser pour construire des modèles plus en accord avec les faits d’observations.