Les esclaves aux États-Unis de 1790 à 1860. Données sur leur nombre et leurs caractéristiques démographiques

par Ernest Rubin  Du même auteur

Résumé

Les données sur les populations d’esclaves présentent un grand intérêt non seulement pour l’histoire propre des pays intéressés, mais pour l’étude générale de la science de la population et des sciences connexes. La documentation est malheureusement restée très insuffisante jusqu’ici. M. Ernest Rubin, professeur de statistique et de mathématiques à l’ American University àWashington, a entrepris, ces dernières années, des recherches sur l’immigration, publiant notamment « Chômage parmi les étrangers aux États-Unis en 1940» (New-York 1949) et, en collaboration avec Simon Xuznets « L’immigration et les personnes nées à l’étranger » (National Bureau of Economie Research, N. Y. 1954). Ces recherches l’ont conduit à étudier les migrations forcées des esclaves et la vie même de cette population. Dans l’article ci-dessous, il montre l’état de la question.