De la vie traditionelle à la vie tertiaire

par Jean Fourastié  Du même auteur

Résumé

Les progrès de la science et de la technique, notamment par l’hygiène, par la médecine et par l’élévation du niveau de vie, modifient sans cesse les conditions démographiques de la vie humaine, c’est-à-dire les délais, les dates, les durées et les nombres des faits démographiques, tels que la durée de la vie moyenne, l’âge de la mort, l’âge au mariage, la durée du mariage, le nombre des enfants, l’âge de la transmission héréditaire des patrimoines, le nombre des deuils, etc. Moins visibles que les changements techniques, ces modifications incessantes en sont déjà venues à faire de l’histoire démographique de l’homme moyen une réalité profondément différente de ce qu’elle était il y a deux ou trois siècles. Des normes remontant à une époque beaucoup plus ancienne ont également été modifiées. Dans cette étude, M. Jean Fourastié pose les premiers jalons qui pourront permettre de préciser les contrastes entre l’histoire démographique de l’homme moyen, au début du XVIIIe siècle et de nos jours.