Attitudes devant la maternité: une enquête à Paris en service hospitalier

par Francis Morin  Du même auteur

      Jean Sutter  Du même auteur

Résumé

Les méthodes contraceptives présentent toutes divers inconvénients et, en pratique, ne sont jamais tout à fait efficaces. L’intensité des recherches entreprises pour trouver un stérilisant provisoire suffirait à montrer combien le public français a été mal informé sur ce point. L’apparition d’un contraceptif idéal, maintenant en vue, constituera l’un des événements majeurs de notre époque. C’est, certainement, l’une des acquisitions les plus capables d’agir sur le cours de notre civilisation, tant les répercussions peuvent être profondes sur l’évolution démographique et économique de tous les pays. La question s’est posée de savoir la proportion de naissances effectives qui ont été désirées ou même explicitement voulues. C’est là une question particulièrement délicate qui peut précisément perdre toute son importance le jour où le contraceptif parfait permettra de refuser de façon certaine une naissance. Les docteurs J. Sutter et F. Morin donnent une première réponse à cette question en examinant les réactions de 1.000 femmes enceintes, devant cette éventualité.