L’endogamie des populations du Fouta Sénégalais

par Pierre Cantrelle  Du même auteur

Résumé

L’étude de la démographie dans les pays d’Afrique noire a fait ces dernières années de grands progrès. Cependant, elle a dû souvent se limiter à des monographies, en raison de la diversité des groupes ethniques et de l’insuffisance des recensements statistiques. Parmi les questions à étudier figure la consanguinité, souvent élevée dans ces régions et parfois responsable de la stagnation démographique ou d’un état sanitaire défectueux. C’est dans ce domaine que s’est orientée l’activité du Dr Cantrelle à l’Institut français d’Afrique noire. L’endogamie élevée des populations qu’il a étudiées retient particulièrement l’attention. Les résultats donnés ici concernent le Fouta sénégalais et doivent être suivis de données plus approfondies portant sur le Fouta Djallon.