Les différences de niveau de vie au sein de la classe ouvrière

par Paul Paillat  Du même auteur

Résumé

La condition prolétarienne ou, plus précisément, la condition ouvrière est, pour la société, un souci important depuis plus d’un siècle et même, par certains aspects, un remords. La doctrine de la paupérisation et d’autres ont fait l’objet de maints débats, plus souvent passionnés que scientifiques. Le niveau de vie proprement dit des ouvriers est aujourd’hui mieux connu et le genre de vie fait lui-même l’objet d’études sérieuses. Néanmoins, l’expression « classe ouvrière » est peut-être plus sociale qu’ économique. A tout le moins de grandes différences de niveau de vie existent-elles non seulement entre ouvriers de qualifications différentes, mais entre ouvriers ayant la même activité. Cette situation, qui ne semble pas avoir vraiment retenu l’attention, explique bien des erreurs de jugement commises en un sens ou en l’autre par diverses personnes. M. Paul Paillat expose la question sous divers aspects et, à l’aide d’une documentation fournie, donne une idée de cette dispersion.