Quelques facteurs de formation et de développement d’un isolat

par Denise Ferembach  Du même auteur

Résumé

La question des isolats et de la consanguinité a été abordée à diverses reprises dans Population. Touchant à la démographie pure, à l’anthropologie, à la sociologie, à la génétique de population, elle intéresse diverses catégories de chercheurs. La diversité des approches de ce problème explique la diversité des jugements. La démographie étant encore peu répandue et peu enseignée, l’apport de cette science n’est pas toujours suffisant, dans les études de ce genre. Soucieux de favoriser la collaboration entre les diverses disciplines travaillant sur un sujet commun, l’I.N.E.D. publie aujourd’hui un article d’une jeune anthropologue, Mlle Denise Ferembach. Chargée de recherche au C. N.R.S., spécialisée dans Ut paléontologie et l’anthropologie, elle est assistante du professeur H. V. Vallois à l’Institut de Paléontologie humaine. L’article est suivi d’un commentaire par M. Louis Henry qui indique comment l’apport de la démographie conduirait à modifier légèrement certaines conclusions. Cette confrontation ne peut, par ses divergences mêmes, qu’avoir d’heureux résultats.