Vues sur la planification de la main-d’œuvre en Union Soviétique

par Roland Pressat  Du même auteur

Résumé

Le souci croissant, dans les pays capitalistes, de prévoir l’évolution future de lapopulation active et d’adapter le plan économique à ces données démographiques, ne peut, à vrai dire, prendre le nom de planification. Mais il n’en est que plus intéressant de voir comment la main-d’œuvre intervient dans les plans soviétiques. Un récent séjour en U.R.S.S. de M. Roland Pressat chef de recherches à l’I.N.E.D., dans le cadre des échanges culturels franco-soviétiques, lui a permis de comparer les méthodes françaises aux méthodes soviétiques. Il expose ici les résultats de cette étude.