L’aspect démographique des problèmes de l’isolat

par Jean-Michel Goux  Du même auteur

      Jean Sutter  Du même auteur

Résumé

A mesure que la démographie perfectionne ses méthodes, elle fournit aux autres sciences humaines des éléments essentiels, qui leur permettent de se développer dans un sens plus quantitatif et positif. La génétique des populations humaines a déjà fréquemment profité des acquisitions des démographes. Le docteur Sutter et M. Jean-Michel Goux, assistant à la Faculté des Sciences de Paris, mettent ici en évidence certains défauts de la génétique de population qu’on est tenté d’appeler classique, mais qui n’est en réalité que l’ébauche d’une science nouvelle. Dénonçant certains malentendus de terminologie, entraînant des erreurs graves de calcul, ils soulignent la nécessité défaire intervenir, en génétique, les concepts et les méthodes démographiques. Sans l’analyse complète du phénomène préconisée par eux, les malentendus antérieurs risqueraient de se reproduire.