Du calcul des revenus dans une population à la frustration sociale

par Françoise Leridon  Du même auteur

      Alfred Sauvy  Du même auteur

Résumé

Les migrations professionnelles (ou si l’on préfère, le changement de structure de la population active) et l’observation des variations des revenus dans le temps sont deux questions le plus souvent étudiées séparément et sans lien : elles sont cependant étroitement liées, parce que, du fait des migrations professionnelles, l’optique des diverses classes sociales ne coïncide plus avec celle de l’ensemble de la société. D’une pure question de comptabilité résulte ainsi un sentiment de frustration sociale dont la cause est, jusqu’à présent, passée presque inaperçue et qui mérite la plus grande attention.