Deux études sur la démocratisation de l'enseignement

I. L’origine sociale des élèves des classes de 6e

par Roland Pressat  Du même auteur

      Alain Girard  Du même auteur

Résumé

De 1952 à 1955, l’I.N.E.D. a procédé à trois enquêtes sur le vif pour étudier le mécanisme de l’orientation scolaire des enfants. Ces enquêtes avaient donné des enseignements très importants et permis de rectifier des jugements admis jusque là. On pensait, en particulier, que l’orientation des élèves de diverses classes sociales était réglée essentiellement par le facteur « revenu des parents ». L’enquête a montré que des facteurs sociologiques, souvent liés au revenu, mais pas nécessairement, jouaient un rôle plus important. Depuis la conduite de ces enquêtes et la publication de leurs résultats, divers changements se sont produits, tant dans la structure des établissements enseignants que dans l’orientation elle-même. De ce fait, de nouvelles enquêtes s’avèrent nécessaires. En attendant leur réalisation, deux études sont présentées ci-après sur le recrutement des élèves des classes de 6e. Dans la première, M. Alain Girard présente les statistiques courantes donnant la répartition des élèves des classes de 6e, selon la condition sociale de leurs parents. Dans la seconde, M. Roland Pressat présente les résultats d’une enquête entreprise par les services d’orientation scolaire et professionnelle de l’Académie de Bordeaux.

Autres articles du dossier Deux études sur la démocratisation de l’enseignement