La politique néo-malthusienne au Danemark

par Marie-Reine Mangin  Du même auteur

Résumé

Dans Population 1960 n° 4, le docteur Sutter avait décrit la politique néo-malthusienne en Suède. Le Danemark applique, lui aussi, depuis une vingtaine d’années une politique dite néo-malthusienne, selon laquelle « toute famille se constitue volontairement et doit être saine physiquement ». Ce principe a inspiré une législation récente, modifiée à l’expérience. En considérant l’importance des réalisations, portant sur une période suffisamment longue, il est possible de noter un aspect positif de cette politique, à savoir celui qui concerne l’application des lois sur l’avortement, ainsi que les lois proprement eugéniques. D’autre part, certains aspects de cette politique ne sont pas encore totalement réglés et peuvent être considérés comme négatifs. Il s’agit de l’éducation sexuelle des jeunes, ainsi que de la propagande visant à la prévention des naissances. Mlle Marie-Reine Mangin, licenciée ès-lettres et documentaliste étudie successivement les avortements légaux et illégaux au Danemark, les stérilisations et castrations, enfin l’éducation sexuelle dans les écoles et la propagande contraceptive.