Population active et structures économiques de l’Egypte

par Mahmoud Seklani  Du même auteur

Résumé

De façon générale, dans le monde, c’est surtout dans certaines îles que Von trouve des phénomènes de surpeuplement caractérisés (Antilles, Malte, Maurice, Java, etc.). Or, la configuration de l’Egypte est à peu près insulaire; le marginalisme n’y joue à peu près aucun rôle. C’est pourquoi le problème de la population s’est, de tous temps, posé de façon particulière dans ce pays et a dû profondément marquer son histoire, d’une façon qui reste, en large partie, à éclaircir. Aujourd’hui encore, l’évolution politique prend ses sources dans l’évolution démographique. En vingt-cinq ans, l’accroissement de la population a été de 62 %, sans que la superficie cultivée ait sensiblement augmenté. M. M. Seklani, démographe tunisien, attaché de recherche au C.N.R.S. qui a déjà donné, dans Population, des articles sur la démographie de pays arabes, montre ici les conditions générales de l’activité économique en rapport avec la population.