Perspectives sur la population active française par qualification en 1975

par Françoise Guelaud-Leridon  Du même auteur

Résumé

La liaison entre le développement économique, planifié ou non, et la formation des hommes apparaît de plus en plus nécessaire, préoccupant tant les économistes que les éducateurs. En particulier les études se sont, depuis quelques années, multipliées sur la prévision de la population active selon les qualifications. En 1961, M. Nino Novacco a exposé ici les méthodes et les résultats de l’enquête entreprise en Italie par la Svimez, à la demande du ministère de l’Éducation. Travaillant également pour la Svimez, M. Gino Martinoli a publié, en 1962, une étude sur les relations entre l’université et le développement économique de l’Italie. En 1963, M. Jean Fourastié a donné un aperçu sur la population active française en 1975 selon les trois secteurs. Par ailleurs, M. Vermot-Gauchy, dans la collection des Futuribles, a fait une étude approfondie, de même orientation, qui a été analysée ici. Mme Françoise Guelaud-Leridon, chargée de recherches à l’I.N.E.D., donne ici, toujours pour 1975, des perspectives sur 21 branches, qui éclairent de façon intéressante cette grande question.