Plan de recherche de sept enquêtes comparatives sur la fécondité en Amérique latine

par Léon Tabah  Du même auteur

Résumé

L’évolution de la fécondité est le facteur essentiel de la croissance de la population des pays en voie de développement, en particulier des pays latino-américains. Leur niveau de vie est aussi en question. La haute natalité de ces pays est, de ce fait, dénoncée avec une insistance croissante par de nombreuses personnalités, impressionnées par le frein au développement économique et social qui résulte ďun rythme deux à trois fois supérieur à ceux observés dans les pays européens à leur époque de développement maximal, et plus de cinq fois supérieur à ceux de ces mêmes pays aujourd’hui. Devant la difficulté d’obtenir des progrès économiques plus rapides que ceux de la population, un nombre croissant de personnes inclinent à penser qu’il faut favoriser la prévention des naissances. En réalité, la facilité d’un tel changement est couramment surestimée; de nombreux facteurs d’ordre moral, psychologique, esthétique, sociologique, politique sont impliqués, qu’il importe de connaître et de mesurer si possible. Une tentative dans ce sens, qui présente plutôt le caractère d’une exploration, est actuellement en cours, dirigée par le Centre latino-américain de démographie (CELADE), qui fonctionne à Santiago du Chili sous les auspices des Nations Unies et de l’Université du Chili, avec la collaboration de la section de sociologie de l’Université américaine de Cornell. Ces deux institutions ont pu mener à bien le projet grâce à l’aide financière du « Population council », organisation privée américaine. M. Léon Tabah, qui après avoir travaillé plusieurs années au CELADE a repris ses recherches à l’I.N.E.D., expose ici les méthodes qui ont inspiré ces enquêtes, si nécessaires et si novatrices.