La prévision de l’emploi dans le cadre du Ve Plan en France. La répartition de la population active par professions en 1970. Hypothèse de travail pour 1978

par Michel Peslier  Du même auteur

      Philippe D'hugues  Du même auteur

      Claude Vimont  Du même auteur

Résumé

Lorsque le premier plan de modernisation et d’équipement a été établi en 1946, il ne pouvait encore être question de confronter les prévisions sur la production de marchandises et l’évolution à attendre de la population active. Il fallait en effet parer au plus pressé et récupérer, dans un délai aussi bref que possible, le niveau de production d’avant-guerre. Mais, avec le temps, la question s’est posée, de façon de plus en plus précise, de savoir si les hommes, tels qu’ils étaient formés, étaient dans les proportions convenables pour l’exécution du plan économique. Une commission de la main-d’œuvre a été créée à cet effet, sous la présidence de M. J. Fourastié. Cependant la prévision de la population active selon les diverses qualifications se heurte à des difficultés qui n’ont été encore que partiellement surmontées. Des progrès constants sont faits dans cette voie. Dans Population ont déjà paru plusieurs études à ce sujet. MM. С Vimont rapporteur gérerai de la Commission de la Main-d’œuvre au Plan, Ph. d’Hugues et M. Peslier ont attaqué la question par une voie différente, en utilisant d’une part les résultats des deux recensements de 1954 et 1962, d’autre part, en tenant compte des indications fournies par les commissions techniques du plan. Ils présentent ici les résultats sur la population active en 1970, à la fin du Ve Plan et une hypothèse de travail sur la répartition en 1978. Ces travaux ont été effectués pour la Commission de la Main-d’œuvre.