La fécondité et la nuptialité en 1966 et 1967

par Solange Hémery  Du même auteur

      Gérard Calot  Du même auteur

Résumé

La baisse de la natalité, ces dernières années, a été commentée dans des sens divers par diverses publications et en divers milieux. Les débats n’ont porté que sur les conséquences économiques, sociales et politiques du phénomène ou sur ses causes. Il semble nécessaire en premier lieu, de mesurer et d’analyser correctement les variations enregistrées. Dans le n° 4 de Population (juillet- août 1967), M. G. Calot et Mlle S. Hémery, respectivement chef et chef-adjoint de la démographie générale de l’I.N.S.E.E. avaient analysé l’évolution de la fécondité et de la nuptialité jusqu’en 1965. Ils mettent ici les données à jour en utilisant les résultats de l’année 1966 et des premiers mois de 1967. Aucune recherche des causes ne se dégage d’une telle analyse. On peut noter toutefois que les résultats connus pour 1967 à la date de la rédaction de l’article correspondent à des conceptions de l’année 1966, antérieures à la dépression économique et à la poussée du chômage de 1967, antérieures aussi à l’application de la nouvelle loi sur la prévention des naissances.