Deux études sociologiques sur l’habitation individuelle

par Yves Tugault  Du même auteur

Résumé

Dans un des premiers numéros de Population Le Corbusier a comparé à divers points de vue, les deux modes d’habitations, individuelle et collective. Depuis cette date et, en particulier, depuis la reprise de la construction de logements en France, longtemps en sommeil, les débats ont été nombreux. Comme bien des conflits devenus classiques et persistants, celui-ci est obscurci par des malentendus dans la façon même de définir le choix. Deux publications de l’Institut de sociologie urbaine éditées par le Centre de recherches d’urbanisme ont récemment traité de deux aspects bien distincts de l’habitat pavillonnaire. Dans la première, N. Haumont donne les résultats d’une enquête menée par entretiens non directifs, où l’on a cherché à dégager les motivations qui déterminent les attitudes vis-à-vis des deux grands types d’habitat. Dans la seconde étude, M. G. Raymond retrace l’évolution historique de la politique du logement individuel de caractère social. Cherchant à expliquer ses causes, il utilise une riche documentation : prises de position des différents groupes, textes législatifs, articles de revues, etc. M. Yves Tugault, chargé de recherches à l’I.N.E.D. présente et analyse les résultats de ces deux études.