La méthode des budgets-temps. Analyse d’une recherche soviétique

par Charlotte Busch  Du même auteur

Résumé

Les études sur l’emploi du temps des personnes ont pris, depuis la guerre une importance croissante. De nombreuses enquêtes ont eu lieu dans divers pays, notamment en France. En 1965, a été entreprise, sous les auspices de l’U.N.E.S.C.O., une enquête internationale sur des bases relativement comparables. En Union Soviétique, les études ont été commencées dans les années 20 par Stroumiline et par P. Sorokine, qui devaient les répandre aux États-Unis. Comme l’industrialisation a permis une diminution croissante de la durée du travail et une augmentation corrélative du temps libre, l’U.R.S.S., placée devant les mêmes problèmes qu’ailleurs, a dû reprendre récemment cette tradition après une longue interruption, et étudier ce nouveau phénomène du temps libre. Pour le moment, les chercheurs soviétiques ont concentré leurs efforts dans cette voie, bien qu’ils soient conscients de la nécessité de la compléter notamment par des analyses plus qualitatives. Mme Charlotte Busch, de formation économique, qui, depuis plusieurs années, s’est spécialisée dans les recherches sociales, décrit ici les résultats d’une enquête menée à Leningrad sur le personnel de l’entreprise Kirov, antérieurement à l’enquête internationale entreprise sous les auspices de l’U.N.E.S.C.O., mais significative par la méthode de l’interprétation.