La variance de la dimension des familles selon divers facteurs de la fécondité

par Albert Jacquard  Du même auteur

      Walter F. Bodmer  Du même auteur

Résumé

La reproduction humaine, avec ou sans pratiques contraceptives, a fait l’objet, depuis plusieurs années, de nombreuses études. Les premiers résultats, concernant la fécondité physiologique ou fertilité, ont été donnés sous forme de moyennes. Dans un précédent article, M. Albert Jacquard, chef de recherches à l’I.N.E.D., a, par l’usage de la méthode de simulation de Monte-Carlo, donné des résultats sur la dispersion de la taille des familles, selon divers comportements devant la contraception. Il reprend ici la question avec le concours de M. Walter F. Bodmer, professeur de génétique à l’École de Médecine de l’Université de Stanford et compare les résultats du modèle adopté à ceux de la population Huttérite, située aux États-Unis et au Canada.