La population de Northside dans l’île Saint-Thomas : un isolat français dans les Antilles

par Bennett Dyke  Du même auteur

Résumé

L’isolement géographique est une cause fréquente de formation d’un isolât génétique et c’est en particulier souvent le cas des îles. Cependant l’isolât étudié ici ne concerne directement qu’une communauté de l’île Saint-Thomas, dans les Iles Vierges, vendues en 1917 par le Danemark aux États-Unis (Saint-Thomas et Sainte Croix). Les habitants de cette communauté, Northside, sont venus à partir du XVIIe siècle, de l’île Saint-Barthélémy, dépendance de la Guadeloupe, de culture française. M. Bennett Dyke de l’Université du Michigan (département d’anthropologie) a pu rassembler et analyser des données de base sur cette population et décrit ici les résultats de l’étude.