Mariages et filiations dans la vallée pyrénéenne de l’Ouzom depuis 1744

par Lucienne Jakobi  Du même auteur

      Albert Jacquard  Du même auteur

      Pierre Fernet  Du même auteur

Résumé

La démographie historique et la génétique de population ont connu un vif essor depuis la guerre, notamment à l’Institut National d’Etudes Démographiques, sous l’impulsion initiale de M. L. Henry pour la première et du regretté Jean Sutter pour la seconde. Après avoir suivi, jusqu’ici des voies assez différentes, ces deux branches trouvent aujourd’hui des points de jonction, du fait qu’elles peuvent recourir à une même source : les registres paroissiaux. Le lieu de naissance des conjoints fournit, en effet, de précieuses indications sur le degré et les conditions de l’exogamie. Une étude est en cours sur le village de Sezay, dans le Massif Central, sous la direction du docteur Le Petit, du Laboratoire d’hématologie de Saint-Etienne et de M. Bideau, démographe à Lyon. M. Albert Jacquard, chef du département de génétique de population à l’I.N.E.D., M. Pierre Fernet de l’hôpital Purpan à Toulouse et Mme Lucienne Jakobi du Centre de recherches anthropologiques au Musée de l’Homme, présentent ici les résultats d’une étude similaire, qui utilise les registres paroissiaux de la vallée de l’Ouzom dans les Pyrénées centrales.