Rapport sur la situation démographique de la France en 1973

Résumé

La loi de décembre 1967 sur la régulation des naissances, dite Loi Neuwirth, fait obligation au Gouvernement de présenter chaque année au Parlement un rapport sur la situation démographique de la France. La préparation des quatre rapports publiés en application de cette loi ď a été confiée par le ministre chargé de la Population à l’Institut National d’Etudes Démographiques. Chacun de ces rapports comprend deux parties. La première est consacrée à l’analyse conjoncturelle des diverses statistiques démographiques portant sur l’année écoulée et le début de l’année en cours : bilan démographique, natalité et fécondité, nuptialité, divorce, mortalité. La seconde partie des rapports traite de façon plus approfondie un domaine particulier de la démographie : évolutions à long et moyen termes, en France et à l’étranger; différences régionales, sociales et culturelles. Le premier rapport portait ainsi de manière plus spécifique sur la mortalité, le deuxième sur la fécondité, le troisième sur l’avortement. Le dernier rapport, qui a été présenté au Parlement en décembre 1974 et dont on trouvera le texte ci-après, étudie la situation démographique de l’année 1973 et du début de 1974 : il examine notamment l’accentuation de la baisse de la fécondité qui est apparue au deuxième trimestre de 1973 et qui semble s’interrompre au troisième trimestre de 1974. La seconde partie de ce rapport est consacrée à certains traits spécifiques de la démographie française comparée à celle des pays voisins et notamment la République fédérale d’Allemagne : évolution démographique depuis le début du XIXe siècle, situation actuelle en matière de structure par âge, d’immigration, d’urbanisation, de fécondité et de mortalité. Il a paru opportun, en cette année que l’Organisation des Nations Unies a déclaré année mondiale de la population, de rappeler les particularités de notre pays dans le concert démographique international.