Evolution de la fécondité masculine depuis le début du siècle

par Nicolas Brouard  Du même auteur

Résumé

Brouard Nicolas. Evolution de la fécondité masculine depuis le début du siècle. La mesure de la fécondité d’une population est un des problèmes les plus difficiles de la démographie. En effet la fécondité par son caractère bigène repose sur deux ensembles distincts. Le fait de rapporter les naissances à l’un d’entre eux, celui des femmes, ne s’impose pas nécessairement, on peut aussi les rapporter aux effectifs masculins. On calcule ici des taux de fécondité par âge masculins et des indicateurs de fécondité masculine du moment (de 1899 à 1974) et par génération (de 1880 à 1930), analogues aux indicateurs féminins usuels. Les évolutions différentes des « sommes des naissances réduites » masculines et féminines, ou des « descendances finales », liées notamment aux perturbations de la nuptialité pendant et après les deux guerres, éclairent l’analyse classique de la fécondité mais posent d’autres questions.