Appartenance ethnique et comportement des populations de Malaisie et de Singapour

par Jacques Véron  Du même auteur

Résumé

Veron Jacques. — Appartenance ethnique et comportement des populations de Malaisie et de Singapour. Les populations de Malaisie et de Singapour sont principalement d’origine chinoise et malaise. L’étude des évolutions de la fécondité et de la mortalité infantile dans les vingt dernières années fait apparaître l’originalité des comportements de ces deux groupes ethniques. Les populations chinoises se différencient des populations malaises par une nuptialité plus tardive, une fécondité plus élevée dans les années 1950, une baisse plus précoce de la fécondité générale, une réduction de la fécondité légitime au-delà de 30 ans (alors qu’elle apparaît chez les Malaises seulement à Singapour et plus tardivement) et une mortalité infantile plus basse. L’environnement exerce une influence mais n’est pas seul en cause. Le développement économique et social explique partiellement les baisses de la fécondité et de la mortalité infantile mais il n’a pas conduit à une totale disparition des différences de comportement entre groupes ethniques.