La cohabitation juvénile en France

par Louis Roussel  Du même auteur

Résumé

Roussel Louis. La cohabitation juvénile en France. Dans une enquête menée par l’INED en mai 1977 auprès de jeunes gens de 18 à 29 ans, environ un tiers des personnes mariées déclarent avoir cohabité avec leur conjoint avant leur mariage. Cette pratique est beaucoup plus fréquente dans les milieux de cadres que chez les agriculteurs ou les ouvriers; la cohabitation a duré en moyenne un an et demi et a été le plus souvent vécu comme une phase préliminaire au mariage dont elle retarde l’âge médian d’au moins six mois. A la date de l’enquête, la proportion de personnes âgées de 18 à 29 ans vivant en cohabitation est de l’ordre de 10%. La fréquence est maximale vers 20-21 ans pour les femmes et 22-23 ans pour les hommes, et dans les classes aisées. L’ancienneté de cette cohabitation est en moyenne supérieure à deux ans, et fortement dispersée, tout comme les projets et attitudes des couples concernés à l’égard du mariage. La plupart cependant n’ont pas d’enfant et n’envisagent pas d’en avoir sans se marier. Il s’agit pour l’instant non pas d’un refus de l’institution matrimoniale, mais le plus souvent de cohabitation prénuptiale.