Les causes de décès en France. I. Pour une typologie simple et homogène; application à la période 1968-1974

par Alfred Nizard  Du même auteur

      Jacques Vallin  Du même auteur

Résumé

Vallin Jacques et Nizard Alfred. — Les causes de décès en France. I. Pour une typologie simple et homogène, applications à la période 1968-1974. Pour des raisons historiques et pratiques, la Classification internationale des maladies, traumatismes et causes de décès (CIM) s’organise autour de différents axes : processus morbides, anatomie des affections, circonstance du décès, symptômes, etc., sans être entièrement traversée par aucun d’eux. Elle ne permet pas de classer directement les décès en fonction d’un critère homogène. Nous avons choisi deux axes, l’un étiologique (en 7 catégories) l’autre anatomique (en 12 catégories) et tenté, pour reclasser systématiquement toutes les rubriques (à quatre chiffres) de la CIM, en fonction de chacun d’eux, de surmonter une double difficulté : d’une part, les rubriques de la CIM regroupent souvent des affections de catégories (étiologique ou anatomique) différente et, d’autre part, une même affection peut relever de plusieurs catégories à la fois. Les catégories utilisées, que ce soit sur l’axe étiologique ou sur l’axe anatomique, apparaissent nettement différenciées quant à la structure par âge (figures 1 et 10). Le croisement des deux axes donne une image, certes en grande partie attendue, mais néanmoins révélatrice de la distribution des décès (figure 14). L’examen, enfin, du contenu des chapitres de la CIM en fonction de ces deux axes (figures 15 et 16) montre ce que celle-ci gagnerait à être réaménagée de manière à faciliter de tels reclassements mais, montre aussi, et c’est sans doute le plus encourageant, qu’un tel réaménagement n’est pas hors de portée.