La baisse actuelle de la fécondité en Europe s’inscrit-elle dans le modèle de la transition démographique ?

par Jean Bourgeois-Pichat  Du même auteur

Résumé

Depuis près d’un siècle, la fécondité des pays développés a connu une suite de soubresauts. Tout récemment encore, la baisse qui s’était généralisée après 1965 s’arrête et parfois s’inverse. En dépit de ces variations, la théorie de la transition démographique et la majorité des projections de population continuent de postuler une stabilisation de la fécondité. Il est cependant possible de modifier cette hypothèse et d’introduire des fluctuations. R. Lesthaeghe avait ainsi construit des perspectives pour la Belgique en supposant une oscillation périodique de la fécondité. Ici Jean Bourgeois-Pichat, président du CICRED, introduit la versatilité des comportements féconds au sein même de la théorie de la transition.