L’évolution récente des premiers mariages dans quelques pays européens

par Francisco Muñoz-Pérez  Du même auteur

Résumé

Muňoz-Perez Francisco. L’évolution récente des premiers mariages dans quelques pays européens. Dans les six pays étudiés (Angleterre-Galles, Belgique, France, Italie, Pays- Bas, R. F. d’Allemagne), la fréquence du mariage aux jeunes âges s’est considérablement accrue au cours des 20 années qui ont suivi la 2e guerre. Ce mouvement a entraîné une baisse générale de l’âge moyen au premier mariage qui, pour les générations mariées à la fin de cette période se situera sûrement, selon les pays, entre 24 et 25 ans chez les hommes et 22 et 22,5 ans chez les femmes, sauf en Italie où cet âge reste encore élevé. Le déclin soudain de la nuptialité juvénile dans l’ensemble des pays (à l’exception de l’Italie) au début des années 1970 rompt avec la tendance précédente. Ses effets sont déjà sensibles sur les générations nées depuis la fin de la guerre jusqu’au début des années 1950, où l’on voit s’accroître progressivement la proportion de personnes qui restent encore célibataires. En R.F.A., ces générations connaîtront sans doute un allongement du calendrier accompagné d’une baisse de la proportion finale de premiers mariages. Dans les quatre autres pays, un ralentissement voire un arrêt de la baisse de l’âge au mariage est probable.