Mesures natalistes et relèvement de la fécondité en Europe de l’Est

par Roland Pressat  Du même auteur

Résumé

Pressât Roland. Mesures natalistes et relèvement de la fécondité en Europe de l’est. Les législations libérales en matière d’avortement ont contribué à la chute de la fécondité dans les divers pays socialistes européens. Si généralement les niveaux atteints n’ont pas été aussi faibles que dans certains pays occidentaux, ils ont néanmoins entraîné une réaction de la part des gouvernements, réaction qui a généralement pris la forme de restrictions à l’avortement et de mesures diverses d’encouragement à la natalité, le dosage entre ces deux modes d’intervention étant variables. Les réactions à ces mesures sont étudiées dans 6 pays (Bulgarie, Hongrie, Pologne, R.D.A., Roumanie, Tchécoslovaquie) et leur étude en est facilitée par le fait que les actions entreprises sont généralement sélectives en ce qu’elles visent à encourager préférentiellement la venue d’enfants de rang donné (le plus souvent le deuxième ou le troisième). Au total, les effets produits semblent éphémères et paraissent résulter davantage d’anticipations sur les calendriers de naissances préalablement établis que d’une augmentation des dimensions finales des famille.