Les différences internationales de mortalité infantile : illusion ou réalité ?

par Charlotte Hohn  Du même auteur

Résumé

Hôhn Charlotte. — Les différences internationales de mortalité infantile : illusion ou réalité. Les différences de définition sont maintenant une des raisons des variations de la mortalité en Europe occidentale. On a donc étudié les définitions légales en vigueur dans huit pays européens pour la naissance, la mortinatalité et l’avortement spontané. La variété des critères retenus par chacun de ces pays (taille des enfants, durée de gestation, poids à la naissance) s’ajoute à une certaine diversité dans la collecte (notamment les délais de déclaration pour les naissances et décès d’enfants). Cependant, une évaluation numérique montre que ces variations de critères jouent un rôle négligeable dans les différences de mortalité infantile. Il faut plutôt étudier les différences qui existent entre ces pays pour la protection de la femme enceinte, puis de la mère et de son nourrisson. Dans ce dernier cadre, l’Allemagne fédérale et l’Autriche sont effectivement les moins pourvues et ont la plus forte mortalité infantile.